Fermer cette fenêtre

Le dimanche 26 septembre 1943 le plan d'attaque de la ville de Bastia du général Louchet est accepté par le général Martin. La bataille se fera dans le Nebbiu, le but étant de prendre la ligne de crête qui domine la ville. Le plan d'origine prévoyait une poussée au nord de Teghime vers Bastia par Farinole et le col San Leonardo réalisée par les Tabors ; une seconde par Murato et le col de San Stefano par le 1er R.T.M. ; et enfin une attaque frontale du col de Teghime par le IIIeme bataillon du 88eme régiment d'infanterie italienne nouvellement rallié. En face des alliés se trouve des unités SS de la brigade "Reichsführer" et de éléments de la 90eme Panzer division solidement implantés sur les cols de Teghime et San Stephano et occupant les villages de Vallecalle, Oletta et Olmeta di Tuda.

Le général Martin à St Florent
Le général Martin à St Florent

Le 26 au matin le Monte Guppio et la Cima del Buttojo sont occupé par le 1er R.T.M.. dans l'après midi le commandant Boulangeot s'empare de Rapale. Le 27 sous une pluie battante la concentration des troupes se fait dans le Nebbiu le général Louchet porte son P.C. sur le Monte Guppio des accrochages se produisent vers Casta et à 14 heures  la compagnie du capitaine Verot se heurte à une patrouille allemande venant de Vallecalle prés du pont de Guinca. Le 28 le génie italien construit une déviation pour atteindre St Florent sous les bombardements allemands. Pieve et Rutali sont occupés par le 1er R.T.M.. L'ordre général d'opérations et lancé.

Le 29 les chars Sherman du 4eme R.S.M. arrive à Casta. Les italiens du 88eme R.I. se heurtent à une résistance acharnées des allemands au carrefour de Patrimonio. Les Tabors en passant par le bord de mer puis en remontant vers Farinole monte vers le col de San Leonardo. Rutali est libéré dans l'aprés-midi. Le 30 les Tabors s'emparent du col col de San Leonardo et à 14 heures du Serra du Pigno. Pendant ce temps un autre groupement se concentre à St Florent en vu de l'attaque de Teghime. Les italiens tentent une nouvelle attaque du carrefour de Patrimonio, sans succès. Dans la nuit le 1er R.T.M. a attaqué le col de San Stephano en passant par le moulin sur le Bevinco, à 3h15 le col avait été pris et une reconnaissance dans la journée découvre que Vallecalle est abandonné par les troupes allemandes.Ces derniers tentent une contre attaque sur le col en passant par le Lancone qui est repoussée

Le 1er octobre la pluie reprend de plus belle. Olmeta di Tuda et Oletta sont libéré les allemands ayant évacués ces deux villages. Les Goums et les chars s'emparent du carrefour de Patrimonio libérant ce village.De leur côté les tabors qui occupaient le Serra di Pigno s'aventure vers Teghime ils seront violemment repoussés Dans la nuit le 47eme Goum gravit les pentes du Monte Secco, mais au moment de prendre pied sur la crête un feu nourrit les arrête, c'est un massacre, 25 morts on comptera 6 blessure sur le capitaine Commaret. Le lieutenant Couffrant qui commande la section de tête est tué de trois balles. Heureusement le 74eme Goum arrive et prend à revers l'ennemi. Le combat se fait presque à bout portant. Il durera 4 heures de 6h du matin à 10h 30. Le col est attaqué de tous côtés et après une résistance acharnée les allemands se replient à 18 heures le col est définitivement conquis. Toutes les crêtes au dessus de Bastia sont occupées par les Français en cette soirée du 2 octobre. Il convient maintenant de libérer la ville.




l'accueil de Patrimonio pour les Goumiers
L'accueil de Patrimonio pour les Goumiers

Fermer cette fenêtre